Si vous n'arrivez pas à lire correctement ce message, cliquez ici

Favoriser l'émergence pour traverser l'incertitude et mettre au jour les conflits latents

Les nouvelles du jeudi du 20 juin 2019

Parler de sexe

Deux coccinelles en plein coït

À la une ce jeudi: Parler de sexe

Pénis, vagin, orgasme, coït, érection, désir, excitation, plateau, retrait... Les mots de la sexualité sont légion et finalement peu utilisés dans le langage courant. La situation est en soi un objet de curiosité. Mais aussi symptomatique de notre capacité à éviter d'aborder certains sujets, que ce soit celui-là ou un autre. Que quelqu'un ait déclaré que le tabou aujourd'hui n'est plus le sexe mais l'amour ne change rien au propos. Et je ne suis pas sûr de le suivre. Nous pouvons nous entendre sur le fait que le tabou est partout.

Une histoire, une question n°60: des dents dans le vagin

Coyotte, personnage amérindien de nombre d'histoires, apprend qu'une sorcière habite avec ses deux filles près de la forêt et qu'aucun homme n'est jamais revenu vivant de cette hutte qui semble maudite à tout amoureux

Écouter l'histoire

Une histoire, une question sur Youtube

Il n'y a pas de femmes frigides, il n'y a que de mauvaises langues

Michel Colucci, dit COLUCHE (1944-1986) – humoriste et acteur français

Je ne sais pas si Coluche était en avance sur son temps, je sais qu'il était en avance sur moi. L'idée qu'il puisse y avoir des femmes frigides a longtemps été une de mes croyances. J'entends dans cette citation que parler d'une femme frigide, c'est une manière paresseuse – et généralisatrice – de parler d'une femme qui n'a pas du plaisir, du désir au moment où on aimerait qu'elle en ait ou de la façon qu'on aimerait qu'elle en ait.

Fleurs blanches

Et si le tabou était l'intime?
Et si ce que révélait la difficulté à parler de sexe était surtout la difficulté à aller dans l'intimité? Je publiais voici quelqu'un temps un article intitulé "L'intimité en entreprise, c'est vulgaire?". J'ai su, indirectement, que le titre avait choqué certaines personnes. Parce qu'il y a des choses qu'on ne dit pas. Comme si dire la chose rendait la chose moins acceptable. Ou qu'elle n'était acceptable qu'à condition qu'on n'en parlât pas.

Il n'y a pas d'accompagnement sans intimité. Ce qui ne signifie pas tout dire. L'intimité est un territoire immense. Mais au moins dévoiler des parties de soi qu'on garde cachées la plupart du temps. D'ailleurs, parler de sexe n'est pas montrer son sexe. Je peux dire "pénis" sans qu'on voit mon membre. Mais tout cela a en commun de mettre à portée de la malveillance de l'autre des parties fragiles de notre être. Qu'il s'agisse de parler à un coach de ses difficultés dans le travail, de ses ressentis, de ses émotions; de sa peur, de sa colère, c'est presque toujours "comme" se montrer nu physiquement à un inconnu. Un acte difficile dont on comprend qu'il faille parfois du temps. Mais prendre le temps est aussi une difficulté pour nombre d'entre nous!

L'agenda

Vivre ses polarités : groupe de thérapie les 13 et 14 juillet à Paris

En forêt: Vendredi 13 septembre 2019 – Sortir du stress du quotidien pour clarifier sa vision

Oser le conflit : Dépasser ses craintes à faire entendre sa voix, date à fixer à l'automne

Le voyage héroïque: Jeudi et vendredi 21 et 22 novembre 2019 – développez votre puissance, clarifier vos envies – envie de projet, envie d'entreprendre, envie de transformation – et les freins ou peurs qui vous empêchent.

Laurent Quivogne

Favoriser l'émergence pour trouver des solutions nouvelles
Accompagnement de dirigeants, leurs équipes et de particuliers

quivogne@lqc.fr – 0675203390

Sur mon site

Pour l'entreprise: sur la page d'accueil: www.lqc.fr

Pour les particuliers: www.lqc.fr/gestalt

La boutique

Des livres, récits de marche ou "Se nourrir de l'incertitude pour entreprendre": https://www.lqc.fr/boutique/

Et aussi

Livre blanc sur l'animation: https://www.lqc.fr/comment-animer-un-groupe/
 

Mon profil LinkedIn
Suivez-moi sur Facebook
Me suivre sur Twitter

Cet email a été envoyé à , cliquez ici pour vous désabonner.