Deux pieds sur la terre

Je ne suis pas un geek ou alors un geek avec deux pieds sur la terre, dit Harmut pour parler à la fois de son amour de l’innovation mais aussi de son exigence : la joie de la nouveauté mais si c’est utile. Ce qu’il applique dans les entreprises où il a une jambe dans le conseil et une jambe dans le développement informatique ; des applications et pas seulement pour le côté ludique, mais aussi dans le but d’optimiser la chaîne de valeur. Ce qu’aime Harmut, ce qui l’éloigne sans doute de la caricature du geek, c’est travailler en groupe, apprendre avec et grâce aux autres ; pas seulement échanger des informations mais se rencontrer. L’échange, dit-il, est un moment nécessaire pour se retrouver. Il évoque l’histoire d’un de ses pairs qui l’a touché. Ce qu’il appelle le voyage, qui peut se dérouler à l’intérieur d’une petite salle, dit-il, l’occasion de manifester se curiosité, de trouver de la nouveauté, d’apprendre et se rencontrer. Mais aussi des voyages d’un pays à un autre, de son Allemagne natale à la France où il est arrivé en 1993. Un pied dans la rigueur allemande, un pied dans la capacité française à s’adapter aux situations, dit-il. Avec chacune leur côté sombre, ce que la rigueur peut comporter de rigidité, ce que la capacité à s’adapter peut contenir de renoncement à atteindre des objectifs. D’où son objectif à lui, marier le bon de l’un avec le bon de l’autre ; comme il a réussi à marier deux familles avec sa compagne, deux fois deux enfants pour une nouvelle famille. Une famille qui marche sur deux pieds, comme Harmut, le faux geek et vrai curieux.

https://www.linkedin.com/in/hfrankowski/

Si ce portrait vous a plu, contactez-moi pour en savoir plus et faire votre portrait. Vous pouvez également obtenir des informations sur ce site: En savoir plus sur le portrait écrit.