Cinq mondes et plus

Ça me donne beaucoup de satisfaction, dit Nathalie, en parlant de ses projets actuels. Elle a cofondé Cinq mondes voici maintenant quelques années, mais elle a envie d’aller plus loin aujourd’hui ; peut-être de renouer avec le champ dans lequel elle s’est formée, la psychologie où on adresse la souffrance, ainsi qu’elle l’a vécu dans sa pratique à l’hôpital. Depuis, elle a créé non seulement une entreprise mais aussi des univers. Des univers de soin, de massage, des cures, se nourrissant à de multiples sources : musiques, médecines traditionnelles chinoise et ayurvédique. Je suis une femme passionnée, dit-elle. Une activité sous-tendue par une quête ; la quête de faciliter le langage entre le corps et soi-même ; la quête de donner au toucher ses lettres de noblesse afin qu’il ne soit plus un geste de robot mais un véritable geste de soin et afin de changer le regard sur ceux qui les prodiguent, les esthéticiennes. Je veux valoriser leur métier, dit Nathalie. Ses recherches s’étendent dans de nombreuses disciplines – j’aimerais rentrer dans l’hypnose, dit-elle incidemment – et elle fait des rencontres, docteurs et chercheurs, qui l’enthousiasment. À la source de tout cela, peut-être, une épreuve qu’elle a vécue, la confrontation au mal être profond de son mari et à son parcours de soins complexe et exigeant, une tempête confie-t-elle. Une tempête qui lui a fait se poser des questions essentielles telles que : Comment aimer l’autre, même quand il est au fond du trou ? Qu’est-ce qu’être humain ? Il lui reste de cette expérience une grande gratitude, gratitude envers les équipes de soin, gratitude aussi envers son mari de l’époque, mais aussi sans doute l’envie de répondre à ses questions, de continuer la quête, d’explorer les monde, cinq mondes et plus.

https://www.linkedin.com/in/nathalie-bouchon-poiroux-47571b59/

Si ce portrait vous a plu, contactez-moi pour en savoir plus et faire votre portrait. Vous pouvez également obtenir des informations sur ce site: En savoir plus sur le portrait écrit.