Harmonie et grincements

« Qui es-tu ? — Je suis Ute. » Voilà ce que répond Ute à ma question rituelle ; puis que la question est trop vaste ; manière de rassembler cette vastitude, mais aussi sa singularité, dans une réponse concise. Ou parce que la réponse est inachevée : je suis éternellement à la découverte de moi-même et de tout ce qui m’entoure, dit-elle. Ou bien encore peut-être parce Ute se crée elle-même continuellement. J’ai besoin d’être créative et que ça ne s’arrête jamais, dit-elle. Créative dans la sculpture, créative dans la musique – viole de gambe et flûte traversière. Une semaine sans sculpture et sans musique et Guy – son mari – commence à souffrir, dit-elle en souriant. Sculpture et musique pour exercer sa créativité et pour l’harmonie, tout en aimant les grincements qu’on peut tirer de la viole de gambe : harmonie et disharmonie. Ute dit que son grand sujet, ce sont les polarités. Une façon de ne pas regarder le monde frontalement mais sur le côté ou derrière. Comme cette croix qu’elle a sculptée et qui n’est croix que sous un certain angle de vue. Que vivre les polarités nous donne de la liberté et de trouver d’autres façons de faire. Et Ute de raconter l’anecdote de son professeur de primaire qui avait fait ingérer un petit pain à un garçon – avec son consentement – qui faisait le poirier : tout cela pour démontrer à ses élèves le péristaltisme. Apprentissage créatif. Ute dit qu’elle habite ici, à Thônex, depuis 20 ans, après avoir souvent déménagé. Elle ajoute qu’elle a envie de rester là, mais aussi de changer : polarités. Je vis beaucoup dans mon harmonie, sauf quand une petite colère traverse mon âme, dit-elle joliment. Même ma récente fracture du bras fut joyeuse car elle m’a obligé à la créativité pour poursuivre mes activités malgré cela. Harmonie et quelques grincements. Polarités, liberté et bonheur ; un subtil mélange qui signifie : « Je suis Ute. »

http://www.utebauer-art.eu/